DCIM100SPORT

ISE France vous propose des échanges d’un mois qui ont lieu uniquement dans des familles d’accueil (sans suivi de scolarité dans un établissement) au mois d’août.

Ce type de séjour en immersion dans le pays et la famille d’accueil constitue le moyen idéal pour appréhender toutes les subtilités d’une langue telle qu’elle est réellement parlée, avec ses expressions locales, populaires, voire ses  « patois » .

Le jumelage des participants est réalisé en fonction du sexe, de l’âge,  et des centres d’intérêts.

PROGRAMME

DuréeDates de départ/ retour du candidat françaisDates de départ et retour du partenaireTarif Etat
Echange d’été au Canada3 ou 4 semaines3 Semaines: 24 juillet 2018/ 14 aout 2018 (arrivée le 15)
4 Semaines: 31 juillet 2018 /28 aout 2018 (arrivée le 29)
3 Semaines: 4 juillet 2018/24 juillet 2018
4 Semaines: 4 juillet 2018/ 31 juillet 2018
2250 €Inscriptions ouvertes
Echange d’été en Espagne1 moisOuverture des inscriptions le 15 novembre 2017
Echange d’été en Italie1 moisOuverture des inscriptions le 15 novembre 2017

Cet été en juillet, j’ai eu la chance d’accueillir Carlos, un correspondant espagnol de mon âge et ensuite je suis allé en août chez lui.

Carlos est arrivé début juillet chez moi, un peu fatigué par le voyage.

Il parlait déjà un peu le français et aussi très bien l’anglais.

Nous n’avons pas eu de problème pour se comprendre.

Chez moi nous avons beaucoup joué au football, au ping pong, au basket et au tennis. Nous avons été à la plage et nous avons visité le Mont Saint Michel, l’île de Jersey, Granville…Carlos était très à l’aise chez nous, il parlait facilement avec les personnes qu’il ne connaissait pas. Il a beaucoup apprécié la nourriture française.
Nous nous sommes assez bien entendus même si parfois je n’étais pas d’accord avec lui.

A la fin du mois de juillet, nous avons visité Paris avant de prendre l’avion tous les 2 pour l’Espagne. Linda était à l’aéroport pour nous accueillir, c’était sympa et rassurant de la revoir.

Arrivés à Madrid, la maman de Carlos nous attendait et nous avons repris un train pour aller à Palencia.

Carlos habite dans un appartement situé au 5ième étage. Il m’a laissé sa chambre, c’était très gentil de sa part. Il fait très chaud là-bas en août alors entre midi et 18h tous les volets sont fermés pour éviter que la chaleur ne rentre.

Au début Carlos me parlait beaucoup en français car je n’avais pas le même niveau que lui (une seule année d’apprentissage de l’espagnol). Je n’étais pas très content et ensuite il a accepté de me parler essentiellement en espagnol. Je commençais alors à mieux comprendre et à plus parler en espagnol.

En France, Carlos appelait sa maman tous les soirs avec son portable, quant à moi nous nous étions mis d’accord avec mes parents pour nous appeler une seule fois par semaine.

La maman de Carlos et sa grande sœur étaient vraiment adorables avec moi.

 

 

La vie chez Carlos :

Il y a beaucoup de différences entre la vie en Espagne et ma vie en France :

  • Je me levais très tard, vers midi et après le petit déjeuner nous allions jouer dans un parc près de chez Carlos (foot, basket, ping pong…)
  • Vers 15h nous rentrions pour le déjeuner, il faisait déjà très chaud, environ 40°.
  • De 16h à 18h nous restions à l’intérieur de l’appartement, volets fermés, car dehors il faisait trop chaud. Nous ne faisions pas grand-chose, je jouais avec ma tablette, nous jouions à des jeux de société (Uno) ou j’écrivais des cartes postales ou mon DEC…
  • Vers 18h /19h nous ressortions pour retrouver des copains de Carlos soit pour jouer au football sur le mur de la cathédrale de Palencia soit pour nous balader avec la grande sœur ou la maman de Carlos, nous passions le reste de la soirée à manger des tapas (petits amuse-bouche) ou un sandwich et boire une boisson dans un bar.
  • Vers 22h nous rentrions à la maison pour le dîner, mais parfois si nous sortions plus longtemps dans la ville, nous dînions seulement vers 23h.
  • Je ne me suis jamais couché avant minuit.

 

La nourriture :

En Espagne la nourriture est très différente de la nourriture française. Ils mangent beaucoup de produits frais, de la viande et du poisson fris (en panure).

A chaque repas, Maria la maman de Carlos préparait une salade composée avec des feuilles de laitue, des olives vertes, des lamelles de pommes, des tranches de concombre, des morceaux de tomates et de la vinaigrette à l’huile d’olive. Le plat est posé au centre de la table et toute la famille « piochait » dans la salade et mangeait ! Dans l’assiette nous avions déjà un plat à base de courgettes (mi soupe mi purée) ou des œufs dures panés ou une tortilla (omelette avec des pommes de terre et des oignons) et ensuite de la viande ou une paëlla, ou du poisson grillé…Pour le dessert nous mangions des fruits surtout du melon, de la pastèque ou des pêches.

Les pastèques étaient énormes, elles pesaient environ 5 à 8kg.

Au petit déjeuner je mangeais comme en France des céréales avec du lait.

Lorsque nous partions pour visiter, Maria préparait des sandwichs à la tortilla ou à la viande. En Espagne, la mie du pain est aussi dure que la croute !

 

Les loisirs :

Pendant mon séjour à Palencia j’ai eu la chance de participer à plusieurs loisirs :

  • La piscine : Je suis allé à la piscine qui était proche de la maison de Carlos. Nous pouvions y aller à pied. Il y avait quatre bassins dont une piscine olympique. Tout autour se trouvait une pelouse et des arbres où chacun posait ses affaires et sa serviette. Malheureusement il y avait beaucoup de gitans et il fallait emmener le moins de choses possibles et de ce fait je n’ai pas pu prendre de photos. Aves Carlos nous nagions dans la piscine olympique, c’était agréable car il faisait très chaud.
  • Le Football : Quelquefois en fin de journée vers 18h, Carlos et moi nous allions à pied jusqu’à place de la cathédrale de Palencia. D’autres enfants venaient aussi et nous jouions tous ensemble au football sur cette place. Le terrain n’était pas délimité, la porte de la cathédrale, un lampadaire et le mur servaient de but. C’était amusant de jouer au football dans un milieu urbain sur un terrain improvisé. Le ballon restait parfois coincé derrière une statue. On n’aurait jamais fait ça en France ! nous restions jusqu’à 21h.
  • Dans le parc : Nous allions souvent le matin dans ce parc près de l’immeuble de Carlos pour jouer sur les tables de ping pong ou au basket sur un terrain aménagé. Il faisait déjà très chaud et nous pouvions boire aux fontaines.
  • Shopping : Je suis allé avec Carlos et sa maman dans la rue principale de Palencia (Calle Mayor). Il y avait beaucoup de boutiques, de restaurants et des bars…J’ai pu m’acheter de nouveaux vêtements à des prix très intéressants, c’était chouette !

Les visites :

Palencia : J’ai habité un mois dans cette belle ville, située dans la région de Castilla y leon à 235Km au nord de Madrid. Il y a 80 000 habitants. C’est une ville très catholique avec beaucoup d’églises. Il y a aussi une énorme statue de Jésus Christ de 21m de haut. Je suis allé au pied de la statue, elle se trouve en haut d’une colline au nord de Palencia. J’ai visité un petit musée sur le sculpteur Victorio Macho qui vivait à Palencia et il a créé cette statue et beaucoup d’autres qui se trouvent un peu partout en Espagne mais surtout à Palencia.

J’ai aussi visité les villes de Burgos et Santander. Je suis allé en montagne à Fuente Cobre.

Le retour :

Fin août je suis rentré en France mais mon retour a été un peu périlleux !

Je suis parti de l’appartement à 21h avec la maman de Carlos pour prendre un car de nuit. Après 2 h de voyage nous avons fait un arrêt d’une heure dans la ville de Valladolid. Nous sommes allés à pied (avec ma grosse valise à roulettes) jusqu’à la place « Plasa Mayor » où nous avons mangé un sandwich. Ensuite nous avons repris un autre bus pour Madrid et nous sommes arrivés à 2h du matin à l’aéroport. Je n’ai pas dormi dans le bus ni dans l’aéroport. Mon avion était à 9h, nous étions à l’heure ! J’étais hyper fatigué en rentrant en France, je n’ai pas l’habitude de faire une nuit blanche. J’ai dormi 14h la nuit suivante.

Conclusion :

Je suis très content d’avoir vécu cette superbe expérience qui m’a permis de découvrir un autre mode de vie et surtout d’améliorer mon niveau en espagnol.

J’étais content d’être indépendant et de voyager sans mes parents.

Je me sens prêt pour partir 3 mois au Canada.

Merci à Linda de m’avoir proposé cet échange.

Timothé G

Témoignage de TimothéEchange avec l’Espagne Compte rendu de Timothé G